Rechercher

Conseil Départemental
d'Eure-et-Loir

Dans le cadre de la politique Espaces Naturels Sensibles (ENS), le Département œuvre pour la sauvegarde du patrimoine naturel et notamment des chemins ruraux.

Le Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée (PDIPR) permet au Département de valoriser les chemins, supports de circuits de randonnée et vecteur de découverte de sites naturels et de valorisation du petit patrimoine (lavoirs, fours à pain, moulins…).

Aujourd’hui, près de 200 circuits de randonnées pédestres, équestres et VTT existent sur le territoire eurélien (3 600 km de sentiers balisés).

Le site Eure-et-Loir randonnées recense de manière ergonomique et interactive les circuits, répondant ainsi aux attentes des clientèles locales et touristiques.

Pour d’avantage d’informations, rendez-vous sur le site du département d’Eure-et-Loir :

Logo du département d'Eure-et-Loir

le PDIPR en quelques chiffres :

Les Grands Itinéraires à pied198 circuits et itinéraires figurent au PDIPR d’Eure-et-Loir sur environ 3600 km de cheminement :

          ð  GR®22 Paris – Le Mont-Saint-Michel, également support du GR® Européen 5 : sentier européen de la Pointe du Raz jusqu’à Venise.

          ð  GR®655 Ouest Paris – St-Jacques-de-Compostelle.

          ð  GR®35 La Loupe – Romilly-sur-Aigre.

          ð  GR® de Pays Vallée de l’Eure.

          ð  GR® de Pays Vallées de la Blaise et de l’Avre.

          ð  GR® de Pays des Yvelines.

Le Conseil départemental intervient dans le domaine de la randonnée de plusieurs façons :

  • Administration du PDIPR : compétence des Départements (gestion de la cartographie des chemins ruraux, mise à jour administrative, conseil, communication…). 
  • Organisation de la veille des circuits : balisage et signalétique des itinéraires du PDIPR sur l’ensemble du territoire, en partenariat avec les comités départementaux de chaque pratique. 
  • Administration de la plateforme de signalement d’alerte Suricate et coordination avec les partenaires de terrain (collectivités, associations…).
  • Accompagnement technique aux collectivités : en lien avec les partenaires dans les projets de création, de modification, d’amélioration de circuits pour une meilleure adaptation du chemin aux pratiques existantes, l’intégration des points d’intérêts patrimoniaux et naturels.
  • Aide financière aux collectivités : pour la création ou l’amélioration du cheminement et la valorisation du patrimoine à travers le dispositif Transition écologique et mobilités douces (TEMD).
  • Soutien technique et financier des partenaires : œuvrant pour le développement et l’amélioration de la randonnée. 

 

Par ailleurs le Département a, depuis plus de 10 ans, développé une politique en faveur du vélotourisme qui s’articule autour de :

  • 3 véloroutes inscrites au schéma national.
  • 28 boucles locales pour un total de 810 km de circuits jalonnés.

Les véloroutes qui traversent l’Eure-et-Loir :

  • La Véloscénie : qui relie Paris au Mont-Saint-Michel sur 450 Km et qui traverse le département en passant par les villes suivantes : Epernon, Maintenon, Chartres, Illiers-Combray, Thiron-Gardais et Nogent-le-Rotrou (soit 115 km).
  •  La Vallée du Loir à Vélo : qui relie de Saint-Eman/Illiers-Combray à Angers sur 320 km et qui traverse le département en passant par les villes suivantes : Saint-Eman/Illiers-Combray, Bonneval, Châteaudun et Cloyes-les-Trois-Rivières (soit 56 km).
  • La Saint-Jacques à Vélo – Via Tours : qui relie Rambouillet à Tours sur 265 km sur les traces de l’originelle « Via Turonensis ». Et qui rejoint à terme St-Jean-Pied-de-Port. Elle partage son tracé avec la Véloscénie (sur la portion Rambouillet – Illiers-Combray) et avec la Vallée du Loir à vélo (sur la portion Illiers-Combray – Montoire-sur-le-Loir) soit 127 km.

Enfin, dans le cadre de son schéma directeur cyclable, le Département souhaite améliorer la sécurité et le tracé des véloroutes et développer les services (aires de service notamment) afin d’améliorer l’expérience des vélotouristes sur les itinéraires.

De plus, le Département œuvre aux côtés des partenaires et collectivités pour le renforcement du réseau de boucles locales.